dimanche 28 janvier 2018

Que ceux qui se considèrent comme bons se jettent la première pierre.


Cette phrase est extraite de 1984 de Georges Orwell :
« Le Parti pouvait mettre à nu les plus petits détails de tout ce que l’on avait dit ou pensé, mais les profondeurs de votre cœur, dont les mouvements étaient mystérieux, même pour vous, demeuraient inviolables ».
Si vous avez lu 1984 vous savez qu’en réalité le parti et BigBrother peuvent également mettre à nu les profondeurs des cœurs. Ils peuvent créer artificiellement la culpabilité puis la réprimer, le tout pour renforcer le contrôle social.

Contrairement aux apparences, 1984 est un livre très complexe, avec une réflexion poussée sur le langage comme rédacteur de conscience. Même sur le ton badin de la plaisanterie, le langage forge la pensée des individus et peut leur implanter des censeurs cognitifs.

Diagrammes de Venn



Tout peut se représenter avec un diagramme de Venn

mais ce n'est pas nécessairement plus facile à comprendre

vendredi 26 janvier 2018

financement des hôpitaux : quand c'est pas vous le client.



Nous sommes en janvier, et tout comme les onze autres mois de l'année, toutes les années, on entend un peu tout et n'importe quoi sur le financement des hôpitaux. Notez bien que ce tout et ce n'importe quoi vont de mon oncle qui prononce en boucle la phrase :"j'y ai droit je paye", aux politiques de tous bords qui promettent plus et mieux pour moins cher, surtout quand ils ne sont pas au pouvoir. Entre ces deux bornes de bon sens bien de chez nous, on a aussi des gens qui s'indignent parce que les hôpitaux "mettent les gens à la porte", ou parce qu'ils "se font du blé sur le dos des plus pauvres", ou encore parce que "quand on voit ce qu'on paye et qu'on voit ce qu'on a, et bien je suis sûr que c'est géré n'importe comme ma pov'Lucette". Du coup, pour ceux qui veulent sortir des clichés (ce qui exclut d'emblée mon oncle, les homme politiques, et leur militants fanatisés), voilà quelques éléments de compréhension.

vendredi 19 janvier 2018

Apprendre grâce à un tapis IKEA sur pattes



En médecine il y a ce que l'on apprend dans les livres, ce que l'on apprend dans les cours, les staffs, les réunions, les congrès, ce que l'on apprend pour rien pour l'examen classant national, ce que l'on apprend de la réalité, ce que l'on apprend de ses succès, ce que l'on apprend de ses erreurs… et il y a autre chose. Il y a ce que l'on apprend d'un implicite explicite. Quelque chose qui n'est jamais dit, mais qu'il n'est même pas envisageable de ne pas savoir. Les anglais classent ça dans le black cursus. En français c'est ce que l'on dit apprendre par le compagnonnage avec nos chefs. Voilà ce que moi, externe j'ai, appris avec une professeur de chirurgie digestive, et comment ce savoir m'est encore utile des années plus tard.

Syndrome de Hamelin





En neurologie il y a des modes. Et les modes passent. Et parfois on retrouve par hasard des noms de syndromes oubliés. Le syndrome de Hamelin en est un. Vous le ne trouverez pas sur PubMed, seuls les vieux neurologues l'utilisaient. Mais comme la réalité que ce syndrome décrit n'a pas disparu, je profite de ce petit article pour essayer de le réhabiliter.

dimanche 7 janvier 2018

Neurologie et Odorat.




Pour bien commencer l'année, voilà un sujet un peu plus facile qu'à l'accoutumée. L'odorat en neurologie n'est que peu ou pas étudié et en pratique personne ne sait très bien quoi faire des symptômes liés à la présence ou à l'absence d'odeurs. Vous allez voir qu'au quotidien c'est très simple d'avoir les idées... simples.

Mais commençons par un détour afin de voir en quoi le sens de l'odorat est distinct des autres (Et inutile de penser dans votre tête que cette phrase est gentiment débile au motif que tous les sens sont uniques, parce que l'odorat est encore plus unique que les autres).