mercredi 19 juillet 2017

Démences, Prions et mouvements anormaux.


Ça ne m’arrive pas souvent d’écrire un article dont je sais à l’avance que je vais le rater (j’en rate pleins, mais pas sciemment). Et ça m’arrive encore moins souvent de réfléchir aux moyens que je pourrais utiliser pour réduire l'échec. Et le plus agaçant, c’est que dans le cas particulier de cet article, j’ai vraiment cherché un moyen pour vous expliquer à quel point, une série de preuves accumulées au cours des dernières années, est en train de remettre en cause les fondements mêmes de pans entiers de ma spécialité. Pour le dire autrement, si les éléments que je vais tenter de vous expliquer ci-dessous se confirment, c’est l’équivalent pour la neurologie, de la découverte des antibiotiques pour l’infectiologie.

samedi 15 juillet 2017

ecn - anomalies de la vision d'apparition brutale


Ceci est le dernier grand vaisseaux lancé par la NASA en... Non zut ça c'st le début de Buck Rogers au XXVe siècle. Non en fait ceci est le deuxième article concernant les items neuros du programme des ECN. C'est même le numéro 80 pour être précis. Comme pour le premier, selon vos commentaires, il est appelé à réintégrer ultérieurement le blog consacré aux ECN.


mercredi 12 juillet 2017

ecn - complications neurologiques liées à l'alcool.


Ceci est le premier d'une série d'articles qui à terme ré intégrerons le blog consacré à l'ECN. Ce n'est pas une réécriture d'un point du programme, mais une aide à comprendre ce que le texte officiel et le collège des enseignants en neuro ont écrits. Ce texte intéressera donc moyennement ceux pour qui l'ECN est loin dans le futur ou le passé, ou qui n'auront pas à les subir.

Histoire de commencer sur de bonnes bases, ce premier sujet a plein de qualités :

  • il est plutôt inintéressant en soi (du point de vue du neurologue).
  • il n'est pas présent explicitement dans le texte officiel du ministère mais uniquement sur le site du collège des engainants de neuro.
  • il est une espèce de vaste fourre tout dont même moi j'ai du mal à trouver la cohérence.
  • bref, il est pénible. 

Du coup, c'est un très bon candidat pour critiquer sa forme et son fond et faire en sorte que les suivants soient meilleurs.