vendredi 27 décembre 2013

Tous mes stroop du Nouvel An et Bonne Année

- With a bit of a mind flip -



Les neurologues ont des jeux bizarres.

Tenez, par exemple, comme jeux à boire pour le nouvel an ils ne jouent pas comme tout le monde à la vache qui tache ou avec des capsules de canettes de bières... On laisse ces activités à nos cousins dans l'évolution avec qui nous partageons cependant 99% de nos gênes, nos amis orthopédistes.

Non, le neurologue pour se distraire passe des tests cognitifs. Pour vos fêtes je vous propose donc une version allégée du stroop, dont l’intérêt réel est... réel

Ce test se passe en 3 étapes :
  1. Énoncez à haute voix, rapidement, de gauche à droite, le nom des couleurs du premier tableau (rouge, bleu, jaune etc), 
  2. Passez au deuxième tableau et lisez à voix haute le mot écrit (rouge, bleu, jaune etc...),
  3. Passez au troisième tableau et énoncez la couleur dans laquelle est écrit le mot mais pas le mot : par exemple pour ROUGE dites BLEU

Prêts ? 

mercredi 11 décembre 2013

L'examen neurologique et les mots pour le décrire

- Makes me wanna take Charles Atlas by the hand -


Pourquoi faire un examen neuro ? Pour mettre en évidence et caractériser un dysfonctionnement neuro... Oui, mais comment ?

La question n’est pas anodine, car l’examen neurologique a deux caractéristiques qui peuvent sembler antagonistes et qui le distinguent radicalement des autres examens cliniques :

mardi 3 décembre 2013

Les stats simples pour comprendre ce que l'on oublie de vous dire

- We've got to get out of this trap... Before this decadence saps our wills -


Vous en êtes friand alors commençons par une analogie débile : le rasoir 15 lames. Avant j'avais un rasoir 14 lames, mais la pub m'a convaincu d'investir dans un rasoir 15 lames.

D'une part parce qu'avec son manche en plastique noir rehaussé de peinture métallisée il est beaucoup plus beau que l'ancien, et d'autre part parce qu'avec  ses 15 lames il coupe vachement mieux les poils.

En plus il laisse la peau douce, ce qui est très agréable lorsque je dois, comme le préconise la pub, me coller un coup de poing dans la mandibule en souriant.

Comparons donc le 15 lames au 14 lames.

jeudi 28 novembre 2013

La Migraine

- I'm out of my head -





Peu de neurologues le reconnaîtront, mais c’est le truc qui est pénible en consultation car les patients ont vraiment la vie gâchée sans pour autant qu’il ne soit nécessaire de systématiquement voir un spécialiste. Je vous propose donc un petit guide partiellement subjectif (vous verrez pourquoi après) de la prise en charge.

mercredi 27 novembre 2013

L'EMG cet examen mythique

- But a deltoid and a bicep...-


Je suis toujours autant surpris par le nombre de demandes d’EMG, et les questions posées, qui dans deux tiers des cas montrent que celui qui fait la demande n’a pas plus d'idées du but et des conditions de réalisation de l'examen que moi sur comment évolue le cours de la patate douce au Surinam depuis les années 50.

mardi 26 novembre 2013

Classification des démences

- Madness takes its toll -



Des spécialistes différents (neuro, neuropsycho, gériatres) vont donner utiliser des termes très différents pour parler exactement de la même chose et pour compliquer en encore plus, les neurobiologistes débarquent dans tout ça avec leur propre classification. Bref, les démences en 2013 ça ne ressemble à rien.

Alors commençons par une analogie comme je les aime :

Votre cerveau (vous quoi) est en tout point comparable à l'État au sens français du terme. Rien de politique la dedans, juste de la physiologie. Le cerveau écoute, décide, ordonne. Aucun autre organe ne peut décider à sa place même si chaque organe fait du lobbying pour que le cerveau tranche en sa faveur (j'ai faim, j'ai soif, je veux bouger).

La Sclérose en plaques


C'est difficile de trouver une analogie mais le plus simple reste celle de la guerre civile (auto immunité).

Dans une galaxie très très lointaine, un empereur impitoyable avec un état totalitaire à sa botte faisait régner la terreur.... Pas de Chance, cet empereur, c'est votre cerveau, donc vous. Nous Serons donc dans le camp loyaliste.

Au début de cette histoire un petit groupe contestataire conteste. Ses membres appartiennent aux forces de sécurité. Leur statut leur donne accès à tous les bâtiments sensibles de l'état et en particulier aux installations de son réseau de communications.