samedi 12 août 2017

Démences par proteinopathies



Après l'article consacré à l'historique de la révision complète de la définition et de la classification des démences (ici) et des pathologies du mouvements, je vous propose trois articles brefs (sans compter celui-ci, qui est une sorte d'introduction) pour avoir les idées claires sur les démences. On va voir en détails ce qui est utile, ce qui l'est moins, et ce qui ne l'est pas du tout pour l'instant, pour comprendre la maladie d'Alzheimer, les démences fronto temporales et les démences à corps de Lewy.


Pour cela, chacun de ces trois articles sera construit à partir d'un grand tableau que vous trouverez ci-dessous, que pour l'instant il est inutile de lire en entier. Retenez simplement que des gènes multiples et variés dont le nom est accessoire, permettent la synthèse de différentes protéines aux noms tous aussi variés. Ces protéines existent sous une forme normale, ou sous une forme pathologique, parce que leur structure tridimensionnelle devient anormale.

C'est ça qu'on appelle en anglais protein misfolding diseases et qui est mal traduit en français par pathologies liées au pliage anormal des protéines. Chacune de ces formes pathologiques de protéine peut, selon les zones du cerveau où elles commencent à s'accumuler, donner une type de démence. On va voir ici trois types de démences sur les quatre, en ne parlant pas du Prion parce que dans la vie réelle la probabilité d'y être confronté est faible. Pour chaque type de démence on verra les sous-types (c'est là que vous allez voir ou revoir ce que peuvent être les aphasie primaires progressive ou le syndrome de Balint).

Et là vous allez peut-être vous dire que c'est de la science pour la science, puisqu'en 2017, aucune de ces maladies n'a de traitement curatif, ni même de traitement permettant d'en ralentir l'évolution. Et pour le dire autrement, il se peut que vous pensiez que ces maladies relèvent de la neurologie pure, voire de la surspécialité de neurologie, et que par conséquent, se taper la lecture de tous ces détails ne va pas changer votre vie.

Ce n'est pas tout à fait faux. Mais un peu quand même. En fait l'objectif est de vous démystifier complétement les démences, de vous monter que le flou qui les entoure est la conséquence d'années de tâtonnement nosologiques, et que surtout, au-delà des noms de protéines exotiques et des classements, il y a certaines infos que vous pouvez donner aux patients et aux familles pour savoir où ils sont et où ils vont.

Pour bien comprendre la structure des trois articles, on va voir comment lire le tableau dans le cas des démences à Prion : la démence à prion (en noir) est liée à la transformation de la protéine prion normale PrPc (codée par le gène PRNP), en protéine prion anormale PrPsc. Cette protéine prion anormale s'accumule dans le milieu extracellulaire, et selon la zone de cerveau où elle s'accumule, peut donner trois sous types de démence à prion, la Maladie de Creutzfeldt Jakob, l'insomnie fatale familiale et le syndrome de Gerstmann Straussler Scheinker.


Gene
PRNP
APP
PSEN1
PSEN2
(APOE)
(ABCA7)
(TOMM4D)
(TREM2)
MAPT
C9orf72
GRN
VCP
TARDBP
TBK1
DCTN1
FUS
PARK2
LRRK2
SNCA
SLARB2
DJ1
PINK1
(GBA°
Protéine normale
PrPc
Abeta42
Abeta40
Tau 3R
Tau 4R
TDP-43
FUS
alpha
synucléine
Protéine mal pliée ou agrégée
PrPsc
Abeta
Tau hyperphosphorylée
TDP-43
FUS
corps de Lewy
Localisation
Extracellulaire
Intracellulaire
Démence
Prion
Alzheimer
Fronto Temporale (DFT) -tau ou -FDP ou -FUS
Corps de Lewy
Sous-types
Maladie de Creutzfeldt Jakob


Insomnie familiale fatale


Syndrome de Gerstmann Straussler
Amnésique à début tardif


Aphasie primaire progressive logopénique


Comportemental dsexecutfif


Atrophie corticale postérieure
comportemental dysexectufif


non fluente / Aphasie primaire prog agrammaticale


Aphasie primaire progressive sémantique


DFT avec SLA


Dégénérescence cortico basale


PAralysie supranucléaire progressive
Corps de Lewy


Démence de la maladie de Parkinson


Voilà, le tableau n'est pas plus compliqué que ça.

Si vous êtes prêts, voilà les trois articles :

Les démences de type Alzheimer (les plus connues et souvent mal diagnostiquées)
Les démences fronto temporales (les plus souvent mélangées entre elles et inutilement complexifiées)
Les démences à corps de Lewy (les plus diagnostiquées par excès et mal comprises)

Si vous voulez en savoir plus, cet article fait partie de la collection suivante :
Pathologies liées aux protéines et leurs erreurs de pliage (Protein Misfolding Diseases)

et dans la collection



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire